Les Manchester United Girls, c'est quoi au juste ?

le
0
Les Manchester United Girls, c'est quoi au juste ?
Les Manchester United Girls, c'est quoi au juste ?

Des selfies avec le maillot de Manchester United, des photos en petites tenues, des interviews avec des supportrices du club basées en Pologne, au Vietnam ou au Paraguay, c'est peu ou prou ce que l'on trouve sur Manchester United Girls, la plus grosse communauté de supportrices des Red Devils au monde.

Juin 2011 en Israël. Spécialisé dans le marketing pour des sociétés de jeux en ligne, Tal Segal, 27 ans, souhaite lancer sa propre page communautaire. Passionné par le foot et par le rapport qu'entretiennent les gens avec les maillots de leur équipe préférée, le jeune homme crée sur Facebook la page communautaire Manchester United Girls, rapidement suivie d'un site internet. Il ne le sait pas encore, mais il vient de donner naissance à la plus grande communauté de supportrices de Manchester United au monde.

Dans le détail, Tal Segal n'a pas d'objectif clair : "Je voulais simplement tester mes capacités sur les réseaux sociaux autour d'un sujet qui me serait propre. Lorsque j'ai vu que beaucoup de supportrices rejoignaient la page, je me suis dit qu'il y avait quelque chose à développer autour de tout ça." Dans la foulée, des groupes Facebook tentent de venir concurrencer le projet du jeune homme. En vain. Aujourd'hui, 246 000 personnes aiment Manchester United Girls, et le site est régulièrement alimenté par des entretiens avec les supportrices. Basées en Malaisie, aux Philippines, à Malte, au Brésil, en Roumanie, au Nigeria ou encore en Hollande, celles-ci, dans leur grande majorité, n'ont jamais mis un pied à Old Trafford, mais vénèrent Alex Ferguson, fantasment sur Cristiano Ronaldo et respectent à tout jamais Rooney et Ryan Giggs.

Une religion, une communauté et des filles en petites tenues


"L'idée, c'est vraiment de servir de vitrine à toutes les supportrices de Manchester United", poursuit Tal Segal, qui avoue ne pas avoir choisi les Red Devils par passion, mais parce qu'il s'agit de l'équipe la plus populaire du monde. Tout l'inverse de Joanne Radcliffe Mathews, une enseignante âgée d'une quarantaine d'années, née à Manchester et vivant aujourd'hui entre sa ville natale et Carcassonne. "Lorsque vous êtes née à Manchester, le football est une religion et surtout pas un moyen de passer le temps. Tout le monde, y compris les filles, doit choisir entre United et City quand il est petit, tout le monde se rend à des matchs de foot et tout le monde est en mesure de discuter du sujet intelligemment avec quiconque."

À dire vrai, Joanne Radcliffe Mathews dénote quelque peu au sein des Manchester United Girls. Un seul coup d'œil sur la page Facebook ou sur le site suffit en effet à comprendre que cette communauté est…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant