Les mamans féministes sont très maternantes

le
0
Balayant les idées reçues, une étude montre que les femmes se revendiquant féministes sont plus favorables à l'allaitement prolongé et au «co-dodo» que les autres.

S'il est un préjugé tenace sur les féministes, c'est leur aversion supposée à la maternité. Cette idée est née de certaines revendications militantes des années 1970 autour du slogan «Un enfant si je veux quand je veux», ou dernièrement de «la tyrannie de la maternité» dénoncée par la philosophe Élisabeth Badinter. Une étude américaine parue début juin dans la revue Sex Roles apporte un démenti à ce stéréotype en constatant que les femmes se disant féministes s'impliquent plus dans leur maternité que celles ne se reconnaissant pas dans ce courant de pensée.

Pour parvenir à cette observation, Miriam Liss et Mindy Erchull, professeurs associées de psychologie à l'University of Mary Washington (nord-ouest des États-Unis), ont recruté en ligne 431 femmes, en majorité américaines, pour les interroger sur les pratiques maternelles ainsi que sur leurs propres croyances relatives au féminisme et à la maternité. Parmi elles, 222 féministes déclarées dont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant