Les maires ruraux désemparés face à la prostitution

le
1

Les élus demeurent impuissants face à la prostitution rurale qui se développe le long des routes nationales, de préférence en bordure de terrains agricoles.

Tout au plus ont-ils réussi à déplacer le problème... Mais les maires de l'Aude, du Gard ou de l'Hérault demeurent impuissants face à la prostitution rurale qui prolifère le long des routes nationales, de préférence en bordure de terrains agricoles. Entre le pont du Gard et Avignon, des dizaines de femmes, souvent originaires des pays de l'Est, investissent les chemins en bordure de vignes et maraîchages. Devant l'Assemblée nationale, le député de secteur Patrice Prat (PS) a dénoncé une situation intenable: «Les forces de l'ordre s'avouent impuissantes à endiguer ce phénomène, faute de dispositif juridique. Les élus locaux et notamment les maires des communes concernées, sont de plus en plus excédés par l'amplification et la dégradation de la situation.» Ici, comme sur la route nationale reliant le vil...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 26 fév 2014 à 00:55

    Quand il faut faire bouffer sa famille...ou payer ses études ???...