Les maires priés d'être laïques

le
0
L'AMF estime qu'il n'est pas acceptable de commander des menus confessionnels. Elle préconise la diversification des menus.
L'AMF estime qu'il n'est pas acceptable de commander des menus confessionnels. Elle préconise la diversification des menus.

C'est un éternel sujet de débat. Et, pour le coup, l'Association des maires de France (AMF) s'en était saisie avant même les attentats de janvier. La laïcité est au c?ur de la réflexion des élus locaux, qui sont souvent les premiers confrontés à des problèmes d'application de la loi de 1905.

"La laïcité a subi des reculs ces dernières années, des coups d'épingle, de petites choses", constate André Laignel (PS), premier vice-président de l'AMF. Tel maire place sa ville sous la bienveillance de la Vierge Marie, tel autre autorise des créneaux spécifiques pour des femmes voilées... Face à toutes ces entorses (motivées ou non par le clientélisme), l'AMF a voulu donner des réponses claires aux maires en présentant aujourd'hui une sorte de manuel de "bonne conduite laïque".

"Diversification des menus"

Rien de révolutionnaire dans ce vade-mecum qui ne se veut pas exhaustif, mais qui a le mérite d'aborder le sujet concrètement, même si l'AMF s'est bien gardée d'utiliser des mots comme "voile", "kippa", ou "porc" pour les cantines... Elle prévoit, en outre, de publier une charte de la laïcité (une de plus...) en septembre. Objectif : inciter les communes à rédiger des "chartes locales" afin de faciliter le dialogue avec les associations ou les crèches privées, par exemple.

Quant à la restauration scolaire –? sujet devenu polémique depuis que Gilles Platret, maire de Chalon-sur-Saône et par ailleurs...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant