Les maigres droits des Afghanes en danger

le
0
Les députées craignent que la cause féminine ancrée dans la loi soit victime des élus conservateurs qui défendent la charia.

Kaboul

Le nombre d'Afghanes incarcérées pour «crimes moraux» a augmenté de moitié en un an et demi, a annoncé mardi l'agence Human Rights Watch, à Kaboul. L'incarcération de 600 femmes ayant été victimes de viols ou ayant fui leur logis marque une défaite supplémentaire pour celles qui militent pour les droits des Afghanes.

La loi pour l'élimination de la violence contre les femmes (EVAW) a en effet failli être abrogée samedi face à l'opposition catégorique des députés conservateurs. Ce texte mis en application par un décret présidentiel de 2009 représente la seule protection légale des femmes afghanes contre les abus de leurs conjoints ou parents. Elle interdit entre autres les violences domestiques, pose l'âge légal du mariage des filles à 16 ans, et oblige les maris polygames à obtenir le consentement de leur fem...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant