Les magasins Monoprix contraints de fermer à 21h

le
1

PARIS (Reuters) - Quatre-vingt-quatorze magasins Monoprix qui pratiquaient des nocturnes jusqu'à 22h00 dans plusieurs villes françaises, dont Paris, sont désormais contraints de fermer à 21h00 en raison de l'opposition de la CGT à un accord interne sur le travail en soirée, annonce mardi la direction de l'entreprise.

Ce nouvel accord a été négocié à la suite d'un arrêt de la cour d'appel de Versailles (Yvelines) qui a invalidé en avril dernier un accord d'entreprise datant de 2006.

Cet accord, précise la direction dans un communiqué, prévoyait des augmentations salariales de 25 à 35% ainsi que des repos compensateurs supplémentaires pour les salariés "qui sont tous volontaires". Au total, 1.500 salariés sont concernés, selon l'entreprise.

"Malgré ces avancées, la CGT a exercé son droit d'opposition, rendant ainsi l'accord inapplicable", indique Monoprix, qui a décidé de se pourvoir en cassation auprès de la cour d'appel de Versailles.

Cette annonce intervient à la suite d'une décision de justice enjoignant à la chaîne de cosmétiques Sephora de fermer son magasin des Champs-Elysées, à Paris, à 21h00 au lieu de minuit, à la suite d'une plainte de l'intersyndicale du commerce.

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le mardi 1 oct 2013 à 22:55

    La CGT, encore et encore, fossoyeur de la France.