Les M&A du mois d'octobre ont profité aux hedge funds, selon Lyxor

le
0

(AOF) - Dans son dernier rapport Weekly Brief, intitulé "Une activité de fusions-acquisitions effrénée en soutien des fonds Event Driven", Lyxor se concentre sur les flux des hedge funds, leurs performances et leurs positionnements. Le mois d'octobre a bien profité aux fonds Global Macro, qui ont effacé en un seul mois la quasi-totalité des pertes subies depuis le début de l'année, souligne le gestionnaire d'actifs.

Une position courte sur le segment obligataire et des positions longues sur le dollar par rapport à l'euro et la livre ont été les principaux contributeurs de la performance spectaculaire enregistrée le mois dernier. Pour les gérants investis en actions, le biais en faveur des valeurs européennes et japonaises vis-à-vis des valeurs américaines s'est également avéré rentable en octobre.

Parmi les évolutions positives, les gérants CTA ont également commencé à se redresser la semaine dernière. Ils ont sous-performé en octobre, du fait de leur positionnement long sur les obligations et de leur exposition courte au secteur de l'énergie sur les marchés des matières premières, qu'ils ont coupé agressivement durant le mois. Leur position neutre sur l'obligataire pourrait désormais leur permettre de mieux tirer leur épingle du jeu dans un environnement de remontée des rendements. La stratégie a de fait enregistré une progression de 0,6% la semaine dernière, son positionnement court sur l'euro et la livre par rapport au dollar ayant soutenu la performance, de la même façon que pour les gérants Macro.

La stratégie Event Driven a pour sa part sous-performé la semaine dernière (-0,3%) et cède quasiment 1% sur le mois écoulé. Rien de surprenant à ce que la stratégie soit dans le rouge sachant que les rendements des bons du Trésor à 10 ans ont bondi de 25 points de bas en un mois, et que cette stratégie présente historiquement une corrélation négative aux rendements obligataires. Cela étant, la plupart des gérants ont relativement bien résisté à des conditions de marché plutôt difficiles.

Dans ce contexte, Lyxor conserve sa légère surpondération de la stratégie Event Driven, et sa préférence pour les gérants Merger Arbitrage. La stratégie peut selon la société de gestion d'actifs, faire face à des rendements obligataires plus élevés, car son exposition nette aux actions et aux obligations s'est encore atténuée dernièrement. Les gérants ont ainsi une bonne marge de manœuvre pour investir leurs capitaux lorsque des opportunités apparaissent.

Et à cet égard, les données Bloomberg suggèrent que ce mois d'octobre a enregistré des niveaux historiques en termes d'activité internationale de fusions-acquisitions. Les opérations de fusions-acquisitions annoncées ont représenté plus de 470 milliards de dollars (ce chiffre ne prend en compte que les transactions dont la valeur excède 400 millions de dollars). L'activité de fusions-acquisitions aux Etats-Unis a représenté 60% de l'activité totale et le secteur des médias s'est révélé le plus actif, grâce à des opérations telles que la fusion de 107 milliards de dollars envisagée entre AT&T et Time Warner.

Pourtant, à l'approche des élections américaines, la plupart des gérants Event Driven sont restés prudents et attendront une meilleure visibilité politique avant de déployer leurs capitaux. La stratégie devrait donc faire preuve de résilience en cas de hausse de la volatilité des actions. Des spreads de transactions plus larges ouvriraient la voie à des déploiements de liquidités, conclut Lyxor.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant