Les luxueuses vacances des Sarkozy en Corse

le
8
Les luxueuses vacances des Sarkozy en Corse
Les luxueuses vacances des Sarkozy en Corse

Nicolas et Carla Sarkozy devraient séjourner cet été dans un somptueux domaine corse, qui pratique des tarifs allant jusqu'à 4 885 euros la nuit, croit savoir le «Canard Enchaîné». Dans le domaine de Murtoli, situé entre Sartène et Bonifacio, 17 demeures et bergeries, donnant sur la mer, la montagne et le maquis, accueillent les visiteurs sur une surface de 2 500 hectares.

L'une d'entre elles, l'Eddera, peut accueillir jusqu'à 12 personnes. Elle dispose d'une piscine, d'un sauna et d'un hammam, à une minute à pied de la crique paradisiaque de Murtoli. Le tarif est (légèrement) dégressif : 34 200 euros la semaine en août, 61 700 euros les deux semaines, 90 500 euros les trois semaines, 116 600 euros les quatre.

Le «Canard Enchaîné» ne dit pas si l'ancien président et son épouse opteront plutôt pour une vue sur le maquis, le prix le plus bas en août étant nettement inférieur, 4 500 euros la semaine. Dans tous les cas, raconte l'hebdomadaire, Nicolas Sarkozy aurait affirmé à des proches que le propriétaire des lieux allait lui faire un prix d'ami.

Dans le viseur de la justice

Hasard du calendrier, toujours selon le «Canard», ce dernier, Paul Canarelli, devrait recevoir ce mercredi la visite de gendarmes, d'inspecteurs de l'Environnement et de représentants du préfet. L'Etat s'intéresserait au pompage supposé excessif de l'eau sur le domaine pour entretenir un green de golf, ainsi qu'à un permis de construire. Le 9 mars, le préfet de Corse a saisi le tribunal administratif et un mois plus tard, Paul Canarelli aurait refusé d'ouvrir aux autorités.

Dans un droit de réponse à un précédent article de l'hebdomadaire, Paul Canarelli oppose un démenti cinglant à la «prétendue inaccessibilité» de son domaine et «à l'impunité de son propriétaire» : «Les services de l'Etat ont toujours été consultés sur l'ensemble des projets de Monsieur Paul Canarelli, autorisés par une multitude de permis de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jfvl le mercredi 29 juil 2015 à 12:13

    lamentable c'est article

  • Pathor le mercredi 29 juil 2015 à 12:04

    Quelle presse lamentable ! les auteurs de cet article ont un sérieux problème avec l'argent , c'est le syndrome marxiste, beaucoup en sont atteint dans ce pays au point ou l'on pourrait penser que c'est génétique , LO ! : ils crèvent de jalousie, détestent les riches mais rêvent de le devenir ...

  • M4590873 le mercredi 29 juil 2015 à 11:42

    on peut aimer les pauvres mais ne voir que des corons ne remonte pas toujours le moral !Et si on parlait un peu des avantages fiscaux des journalistes, ceux et celles qui s'occupent des sans-dents et habitent évidemment à côté de toute la misère du monde

  • gustav10 le mercredi 29 juil 2015 à 11:37

    La jalousie et l'envie des médiocres ont encore de beaux jours devant elles ! Article lamentable. Notre culture sociale, issue du parasitisme des paresseux, est vraiment nulle !

  • frk987 le mercredi 29 juil 2015 à 11:26

    Rajoutez une couche les journaleux pour faire élire un socialo de gauche ou de droite....des misérables que vous êtes, tout ça pour 30% de privilèges fiscaux.

  • bernm le mercredi 29 juil 2015 à 11:19

    On s'en fout, il fait ce qu'il veut de son fric. Des jaloux?

  • mucius le mercredi 29 juil 2015 à 11:16

    Les médias sont d'abord des incitateurs à la jalousie, sentiment le mieux partagé de France.

  • boudet le mercredi 29 juil 2015 à 11:12

    Je ne vois vraiment pas où est le problème !!!