Les loyers ont baissé partout en France... sauf à Paris

le
7

INFOGRAPHIE - Découvrez les loyers pratiqués dans chaque grande ville, et le prix moyen selon le type de bien loué.

On ne cesse de vous le répéter. Toute la France est touchée par une baisse des loyers sur l’année 2015. Toute? Non. Seule la capitale résiste encore et toujours au phénomène. Pourquoi Paris dénote-t-elle du reste des grandes villes françaises? Parce que l’encadrement des loyers - effectif depuis le 1er août dernier - a eu un double effet. D’un côté, le phénomène a eu un effet modérateur sur les 2 pièces (engendrant une baisse de 1,1%), il a également incité les propriétaires bailleurs à augmenter les loyers des plus grandes surfaces lorsque celles-ci étaient sous-évaluées au regard du dispositif. Exemple criant: l’augmentation de 6% des loyers des 4 pièces!

Une fois quitté Paris, le phénomène de modération des loyers s’observe partout, et quel que soit le type de bien loué, selon une étude du réseau Century 21. Les studios, les 2 pièces, 3 pièces et 4 pièces, qui représentent un total de 90% des locations réalisées par le réseau, ont vu leurs loyers moyens diminuer respectivement de 1,2%, 0,7%, 0,3% et 1,5% cette année. Seules les grandes surfaces (maisons, 5 pièces et plus) échappent à cette tendance baissière généralisée, mais elles ne représentent que 10% des locations.

Que traduit exactement cette tendance?Que les bailleurs privilégient lasolvabilité de leurs locataires plutôt que la rentabilité de leur investissement. A opposer schématiquement propriétaires-bailleurs et locataires, on oublie parfois que l’un a besoin de l’autre et vice-versa.

Les seniors s’imposent sur le marché locatif

Seconde tendance que l’on observe pour la quatrième année consécutive: la part des plus de 60 ans ne cesse de progresser sur le marché locatif, et représente désormais près de 10% des nouveaux locataires. De la même manière, la part des 50-60 ans augmente également de 7,7% cette année, et est à l’origine de 8,4% des locations réalisées. Malgré cette progression, ce sont naturellement les moins de 30 ans qui sont toujours les premiers locataires: ils représentent près d’une location sur deux (48,6% des locations réalisées en 2015, précisément).

Dernier point positif pour le marché locatif français: l’année 2015 a également été celle du lancement du dispositif Multiloc, un dispositif parisien visant à doper l’offre de locations bon marché issues de propriétaires privés. Un signal positif auprès des professionnels et des propriétaires. Il y a quelques mois, Le Figaro Immobilier avait interviewé le premier signataire de ce dispositif, qui vantait alors «cette démarche qui allie service public et professionnels issus du privé alors que la Mairie aurait pu se contenter de s’appuyer sur ses services.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 10 mois

    Conséquence prévue de la loi ALUR, c'est pour cela qu'elle sera discrètement enterrée.

  • kram123 il y a 10 mois

    chouette je vais payer moins cher ma taxe fonciere....quoique depuis 2008 l'immo baisse mais mes taxes foncieres augmentent encore plus vite que l'inflation

  • er3dw il y a 10 mois

    fuyez l'investissement locatif : taxes, impôts, CSG, rendement inf à 2%, réparations, locataires qui ne paient pas maintenus dans les lieux par des gens qui se moquent que les propriétaire perdent de l'argent mais qui exigent le paiement des impôts (au jour près) à ces mêmes propriétaires.

  • roger.he il y a 10 mois

    deflation à venir IMPARRABLE

  • heimdal il y a 10 mois

    Les plus de 50 ans n'ont plus les moyens d'entretenir leur bien et de payer les taxes et les syndics voraces .Mieux vaut refourguer et louer : pas de fil à la patte et tu pars quand tu veux.

  • ericlyon il y a 10 mois

    Compte tenu du prix des loyers sur Paris, même s'ils sont élevés, il n'est déjà pas possible de rentabiliser son investissement. Il est donc normal que les loyers ne baissent pas.

  • sibile il y a 10 mois

    la France s'appauvrit ....