Les loyers en hausse en 2012, tendance à la baisse en 2013

le
1
ostill/shutterstock.com
ostill/shutterstock.com

(Relaxnews) - En 2012, les locataires d'un bien immobilier du parc privé ont été soumis à une hausse de 2,2% des loyers, selon l'analyse de l'observatoire Clameur publiée mardi 26 février. Un an plus tôt, la tendance s'inscrivait dans la même revalorisation, de l'ordre de 1,6%. Des variations qui n'ont rien à avoir avec la flambée annuelle de 4,1% au cours de la période 1998/2006.

"L'année 2012 a fini comme elle avait commencé, avec un marché locatif privé en panne. En effet, le marché a dû composer avec une demande particulièrement déprimée par la montée du chômage et les incertitudes sur le pouvoir d'achat", résume Clameur dans son analyse annuelle.

Les loyers du parc privé ont ainsi affiché une poussée plus forte que celle des prix à la consommation (+2% selon l'Insee), de l'ordre de 2,2%. Aujourd'hui, le mètre carré français se loue 12,6 euros. Mais, il ne s'agit que d'une moyenne, puisque selon la composition du bien immobilier en location, le montant du loyer n'est pas le même. Au plus l'appartement ou la maison en location est petit, au plus son mètre carré est élevé. Les studios ou une pièce affichent 16,7 euros le mètre carré, contre 9,5 euros le mètre carré pour les cinq pièces et plus.

Tendance à la baisse en ce début d'année

L'année 2013 démarre avec une légère baisse des loyers, de l'ordre de 0,8% à fin février. En Ile-de-France, où se concentrent de nombreux étudiants, le recul est plus fort (-1,8%) qu'en province (-0,5%).

Mais, que les locataires ne se réjouissent pas trop vite. "La baisse générale des loyers de marché qui s'observe depuis le début de l'année 2013 illustre le relâchement saisonnier des tensions, dans le contexte d'une dépression sévère de la demande (le contrecoup de la montée du chômage et de la baisse du pouvoir d'achat", souligne Clameur.

En février, le loyer du mètre carré parisien coûte ainsi 23,20 euros. Il est en baisse de 4,1% par rapport à 2012. Les autres grandes villes françaises appliquent la même tendance : Marseille à 12,5 euros le mètre carré (-0,1%), Lyon à 12,5 euros le mètre carré (-0,7%), Bordeaux à 11,9 euros le mètre carré (-4,1%). Une exception : Lille, dont le mètre carré se loue 14,3 euros (+2,8%).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • titi18 le mercredi 27 fév 2013 à 21:55

    Je n'y crois abolument pas à la baisse des loyers 2013 bien au contraire il vont augmenter pour la simple raison que les achats immobiliers stagnent ou baissent et qu'ils faut en attendant l'achat se loger quelque part. Bien souvent pendant une période d'une baisse de ventes, on observe une augmentation de locataires ce qui conduit à faire augmenter les prix des locations en raisons de la raréfication des offres de locations.