Les loueurs de voitures à double commande craignent pour leur survie

le
0
Depuis octobre, ils fustigent un décret qui rend plus difficile la location des véhicules à double commande.

Symbole de la contestation actuelle contre la politique du gouvernement, c'est avec un bonnet rouge vissé sur la tête que des manifestants ont accueilli Manuel Valls ce matin devant la radio RMC. L'initiative venait de «Défense Permis Banlieue», une émanation du «Collectif Banlieues Respect», qui en était à sa quatrième mobilisation pour cette cause. Equipés de pancartes «Hey Manu, tu descends?», une dizaine de patrons de sociétés de location de voitures à double commande manifestaient contre une nouvelle réglementation qui mettrait en danger leur profession. «Nous voulons pointer la contradiction entre le discours politique et les décisions prises qui pénalisent les jeunes créant des richesses dans le pays», explique Hassan Ben M'Barek, porte-parole du collectif.

Deux clients en un mois et demi

Ces entrepreneurs sont spé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant