Les logements indignes dans le viseur

le
0

(lerevenu.com) - L'expulsion d'une jeune mère d'un enfant en bas âge d'un logement parisien de 4,5 mètres carrés, loué 200 euros par mois, n'a pas laissé la ministre indifférente : ?Évidemment, il y aura des suites judiciaires, le propriétaire sera poursuivi pour hébergement incompatible avec la dignité humaine?, a-t-elle lancé, tout en rappelant l'interdiction d'expulser en plein hiver et celle de louer des logements d'une superficie inférieure à 9 mètres carrés.

?La crise du logement engendre des comportements abusifs contre lesquels il faut lutter?, s'est indigné Najat Vallaud-Belkacem. ?Il y a une réflexion importante pour simplifier et donner une plus grande efficacité aux procédures.? Ainsi, ?la sanction contre les propriétaires indélicats pourrait intervenir dès le constat de l'infraction et avant l'aboutissement des développements judiciaires?.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant