Les logements de deux assaillants palestiniens rasés par l'armée

le
0
    JERUSALEM, 23 février (Reuters) - Des bulldozers de l'armée 
israélienne ont démoli mardi les logements de deux Palestiniens 
responsables de la mort de cinq personnes l'année dernière en 
Cisjordanie et en Israël, ont annoncé des militaires. 
    Le 19 novembre, Mohammed al Haroub, qui conduisait sur une 
bande d'arrêt d'urgence, a ouvert le feu sur des automobilistes 
pris dans le trafic, près de la colonie juive de Gush, tuant un 
Israélien, un étudiant américain et un Palestinien.   
    Le même jour à Tel Aviv, Raïd Masalmeh a poignardé à mort 
deux Israéliens dans une boutique d'articles religieux. 
    La maison de Mohammed al Haroub a été rasée dans le village 
de Dir Samt et celle de Raïd Masalmeh a été démolie à Doura, 
deux localités situées en Cisjordanie. 
    Les autorités israéliennes pensent que les démolitions des 
logements des terroristes sont susceptibles de dissuader 
d'autres Palestiniens de rejoindre la lutte armée. 
    Depuis octobre dernier, 28 Israéliens et un Américain ont 
été tués par des Palestiniens lors d'agressions à l'arme 
blanche, par arme à feu ou à la voiture bélier. Les forces de 
sécurité israéliennes ont abattu pendant la même période 167 
Palestiniens, dont 110 présentés comme des agresseurs. La 
plupart des autres ont été tués lors de manifestations 
anti-israéliennes. 
 
 (Ori Lewis,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant