Les logements d'urgence saturés par l'explosion des demandes d'asile

le
1
INFOGRAPHIE - Les campements de fortune installés au c?ur de Clermont-Ferrand mettent en lumière un dossier politiquement sensible.

Pour la quatrième journée consécutive, quelque 200 personnes en attente d'une solution étaient toujours installées jeudi dans des campements de fortune sur la place principale de Clermont-Ferrand. Demandeurs d'asile originaires des Balkans et d'Afrique pour la plupart, ils ont dû quitter leur chambre d'hôtel après que l'association (Anef, association nationale d'entraide) qui gère l'hébergement d'urgence dans le Puy-de-Dôme, a décidé de ne plus régler les notes faute de financement suffisant de l'État.

«Ce cas pourrait n'être que le premier d'une longue liste, alertait même mercredi soir la Fédération nationale des associations de réinsertion sociale (Fnars). Les services de veille sociale ont pour la plupart épuisé leur budget annuel depuis cet été.»

Au-delà des obligations financières que l'État tarde le plus souve...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 6 sept 2013 à 10:46

    Racisme ???...http://www.youtube.com/embed/RWcVguB0GaY...Très instructif sur l'avenir de nos enfants et nos sociétés...Qu'en pensez-vous ???...