Les Lionceaux dijonnais

le
0
Les Lionceaux dijonnais
Les Lionceaux dijonnais

Après avoir été lourdement battu lors de son entrée dans la compétition face au Portugal (0-3), le Sénégal est en demi-finale du Mondial U20 contre le Brésil (16h heure locale). Et petite particularité, deux Dijonnais évoluent dans cette sélection : Mouhameth Sané et Mamadou Thiam. Présentation des deux Lionceaux de la Téranga.

"On se tient informé par WhatsApp, vu que ça coûte assez cher. Je viens de leur envoyer un message pour les féliciter." Même à 19 000 kilomètres de distance, Sébastien Pérez, le directeur sportif de Dijon, continue de suivre très attentivement la progression de ses poulains, Mouhameth Sané (19 ans) et Mamadou Thiam (20 ans). Les deux jeunes joueurs du DFCO disputent actuellement avec le Sénégal la Coupe du monde U20 en Nouvelle-Zélande et se sont qualifiés pour les demi-finales. Les voilà désormais face au Brésil. Ce ne sont pas les seuls Lionceaux qui évoluent en France, puisque l'impeccable gardien, Ibou Sy, sauveur en huitièmes aux tirs au but contre l'Ukraine (trois arrêts !), porte les couleurs de Lorient. Seydou Sy, lui, appartient à Monaco alors que Roger Gomis, le capitaine, évolue à Louhans-Cuiseaux en CFA 2.

Pisté par le FC Porto


Contrairement à ses petits camarades, Sané, arrivé en janvier dernier en Bourgogne (il est sous contrat stagiaire pour encore un an), ne pourra pas affronter la mini Seleção, la faute à une accumulation de cartons jaunes. Le remplacer ne sera pas simple pour le sélectionneur, Joseph Koto. Ce défenseur, au physique impressionnant (1m96, 75 kilos), est un homme de base des Lionceaux de la Téranga. Et, chose qui ne trompe pas, le FC Porto, spécialiste en dénichage de talents, le surveille depuis plusieurs mois. En mars dernier, il avait aussi été retenu dans l'équipe type de la CAN U20, une compétition où les Sénégalais avaient atteint la finale (battus 1-0 par le Nigeria). Blessé, Mamadou Thiam, fils de l'ancien international sénégalais Pape Idrissa Thiam, qui fait également office de conseiller, n'avait, lui, pas pu y participer. Il s'est bien rattrapé durant ce Mondial en inscrivant deux buts, un splendide face à la Colombie et un autre décisif face aux Ouzbeks en quarts de finale.

Des performances qui pourraient interpeller quelques clubs, puisque l'attaquant dijonnais arrive en fin de contrat et a déjà refusé une proposition pour passer professionnel. "Avant toute chose, ce sont vraiment deux bons gamins avec un bon état d'esprit, analyse Pérez, qui sera devant…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant