Les liens qui unissent River et le Torino

le
0

Le 4 mai 1949, l'avion qui transporte l'équipe du Torino s'écrase sur la basilique de Superga, à Turin. Une vingtaine de jours plus tard, une délégation de River Plate se rend en Italie, pour un match en hommage aux victimes. Le début d'une longue et belle relation entre les deux institutions.

C'était un match amical. À Lisbonne, en l'honneur de Francisco "Xico" Ferreira, habile milieu de terrain portugais. Officieusement, cette rencontre devait permettre à Ferruccio Novo, mythique président du Torino, de convaincre le joueur de Benfica de rejoindre le Gran Torino de l'époque. Officiellement, c'est un simple match amical, le club turinois étant l'une des équipes les plus convoitées du monde. Le 3 mai 1949, les deux équipes s'affrontent à Turin. Le Benfica l'emporte quatre buts à trois. Le lendemain, une tragédie frappe le monde du football et l'Italie toute entière. Le 4 mai 1949, l'appareil FIAT G-212 de la compagnie italienne Aeritalia, transportant l'équipe et l'encadrement du Torino A.C. s'écrase contre la partie inférieure de la basilique de Superga. La catastrophe aérienne – due à une très faible visibilité et à "une erreur humaine du pilote" – fait trente-et-une victimes. Parmi elles, des membres de l'équipage, dix-huit joueurs du Torino, deux entraineurs et un soigneur, deux dirigeants et trois journalistes sportifs qui accompagnaient la diligence au Portugal. Si cet accident marque la fin tragique d'une des plus grandes équipes de tous les temps, une histoire d'amitié entre deux clubs est né depuis ce jour-là. Le 26 mai 1949, une délégation de River Plate se rend en Italie, pour rendre hommage aux victimes de Superga, et disputer une rencontre amicale historique contre une équipe dénommée Torino Symbole – et formée par des internationaux italiens – pour l'occasion.

Gran Torino

La Máquina rend hommage


Mazzola, Castigliano, Rigamonti, Tossa, Bacigalupo, Gabetto, Ossola ou Ballarin, telles sont les légendes décédées dans cet accident. Une perte immense pour le football italien, qui voit une équipe titrée quatre fois consécutivement totalement décimée. Un crash qui laisse de nombreuses séquelles. Qualifiée pour le mondial brésilien en 1950, la sélection italienne décide de traverser l'Atlantique en bateau. Mais cette tragédie dépasse les frontières. Antonio Vespucio Liberti, à l'époque président du club argentin de River Plate décide de se rendre en Italie. Un acte solidaire historique pour récolter des dons pour les familles des victimes. Le…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant