Les libéraux donnés en tête des législatives en Libye

le
0
Le parti des frères musulmans a reconnu la suprématie de l'Alliance des forces nationales de l'ex-premier ministre Mahmoud Jibril à Tripoli et à Benghazi.

De notre envoyé spécial à Benghazi,

Le parti Justice et Construction des Frères musulmans, par la voix de son leader, Mohammed Sawan, a, sans tergiverser, reconnu, dimanche matin, «la nette avance à Tripoli et Benghazi» de «l'Alliance des Forces nationales» de l'ancien premier ministre, Mahmoud Jibril. La défaite des Frères musulmans, au plan national, doit être sans appel, pour qu'ils se soient livrés à pareil aveu dès le lendemain du scrutin, sans attendre la proclamation officielle des résultats des premières élections législatives libres jamais organisées en Libye.

Tripoli et Benghazi représentent à elles deux quasiment la moitié de la population libyenne. Si «l'Alliance» était donnée favorite à Tripoli, sa victoire annoncée à Benghazi, la «capitale» d'une Cyrénaïque où l'islam est plus conservateur, sonne le glas des prétentions de Justice et Construction. Les deux principaux handicaps de ce parti à ce scrutin étaient connus: les Libyens, nat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant