Les liaisons dangereuses du bras droit de Trump avec Ziad Takieddine

le
0
Mediapart consacre une enquête à la tête pensante de Donald Trump. 
Mediapart consacre une enquête à la tête pensante de Donald Trump. 

Désigné en juin dernier directeur de campagne de Donal Trump, Paul Manafort a déjà une prestigieuse carrière de consultant derrière lui. Il a notamment usé de son talent pour permettre la victoire de trois présidents américains, Gerald Ford en 1976, Ronald Reagan en 1980 et George H. W. Bush en 1988. Mais derrière ses succès, l'homme accumule également les casseroles judiciaires. Mediapart consacre une enquête à la tête pensante de Donald Trump, intronisé officiellement par le Parti républicain mardi 19 juillet. Le site rappelle les liens troublants qu'a entretenu Paul Manafort avec Ziad Takieddine en expliquant que la justice le soupçonne d'avoir signé un contrat fictif avec le sulfureux homme d'affaires ainsi qu'un second protagoniste, Abdul Rahman el-Assir.

La but de la man?uvre était de débloquer l'argent que les douanes avaient confisqué en juin 1993 à Ziad Takieddine, alors qu'il venait de le récupérer dans une banque de Genève. Les 500 000 francs avaient été découverts par les gendarmes, dans un sac plastique caché sous le siège du véhicule du Libanais. C'est là que Paul Manafort intervient, comme le raconte Mediapart. Cherchant à justifier l'origine de cette somme, Ziad Takieddine a fait appel au lobbyiste américain afin de passer un faux contrat d'armement avec sa société.

Faux contrats et sondages inutiles

C'est le début de leur collaboration. En échange, Paul Manafort aurait reçu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant