Les leviers de la croissance américaine se grippent

le
0
Alors que les mesures de relance pataugent, avec notamment un plan pour l'emploi menacé d'un veto républicain au Congrès, la Fed a montré ses limites pour relancer l'économie de l'Oncle Sam.

Après l'arme budgétaire, le levier monétaire ne convainc pas. Au lieu d'injecter encore une fois des milliards de dollars dans l'économie comme elle le faisait jusqu'alors, la Réserve fédérale américaine a choisi ce mercredi de tout faire pour baisser les taux longs dans le privé. Et ce, dans l'espoir de doper l'investissement et les demandes de prêts au logement. Dénommé opération «Twist», ce programme a essuyé les foudres des marchés, qui le jugent insuffisant pour relancer la croissance: Wall Street a achevé sa dernière séance en baisse de plus de 2% mercredi, tandis qu'à l'ouverture ce jeudi, le CAC 40 dévissait de 2,66%.

Ainsi, la politique monétaire de Washington aurait-elle fait long feu? Pour Joel Naroff, de Naroff Economics Advisors, «ce n'est pas le niveau des taux qui empêche les entreprises d'employer et d'investir davantage», mais bien «l'incertitude sur la trajectoire de l'économie et la trop faible progression de la demande». Quant aux ménage

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant