Les lettres secrètes du prince Charles au gouvernement

le
0
Le prince Charles a pris l'habitude d'écrire aux ministres pour leur donner son avis, parfois «très franc», sur les projets de loi. Le procureur général met son veto à la publication de ses lettres autorisées par un tribunal le mois dernier.

Correspondant à Londres

Les lettres du prince Charles resteront secrètes. Le gouvernement, par la voix du procureur général, a interdit la publication des missives de l'héritier du trône à plusieurs ministres, dans lesquelles il donne des avis «particulièrement francs» sur des éléments de législation en cours de préparation. Ce veto contredit la décision d'un tribunal le mois dernier d'autoriser la publication après plusieurs années de bataille pour l'obtenir au nom de la transparence de l'information.

Les «notes de l'araignée noire»

Les «notes de l'araignée noire», comme elles étaient surnommées en raison de l'écriture du prince Charles, portaient sur toute une gamme de sujets, allant de l'environnement au droit du travail ou à la réforme de l'hérédité des Lords. Pour tromper l'ennui dans l'attente de la succession, le futur roi d'Angleterre a pris l'habitude d'écrire aux ministres pour leur donner son avis sur leurs projets.

Alastair Campbell, conseille

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant