Les légumes espagnols boudés par les Français

le
0
Après la multiplication d'intoxications alimentaires en Allemagne, les produits d'origine espagnole ne se vendent plus. Les pertes dépassent 200 millions d'euros par semaine. L'Espagne et la Hollande, autres exportateurs de fruits et légumes, réclament des aides européennes.

«Des particuliers nous appellent pour nous demander si des policiers surveillent les étals à Rungis parce qu'ils ont peur qu'al-Qaeda empoisonne les concombres». Si elle trahit une crainte exagérée, cette anecdote, racontée par une secrétaire du marché de gros à Rungis, révèle le climat d'inquiétude qui règne alors que les cas d'intoxications alimentaires se multiplient outre-Rhin.

La raison de cette peur: les premières déclarations, vendredi dernier, des autorités allemandes accusant des concombres espagnols d'avoir contaminé, parfois mortellement, des consommateurs à un type de bactérie E.coli. Mais les derniers tests effectués mardi ont plongé les experts dans le doute, les légumes étudiés ne recelant pas de la souche mortelle de la bactérie.

Toujours est-il que sur le marché de gros à Rungis, les produits espagnols ne se vendent plus. «Tous nos clients nous demandent l'origine de nos produits. Et si ça vient d'Espagne, ils n'achètent pas», explique

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant