Les Leçons Tactiques de France-Suisse

le
0
Les Leçons Tactiques de France-Suisse
Les Leçons Tactiques de France-Suisse

Au cours d'une rencontre lilloise que le public retiendra pour son score nul et vierge, le cirque du matériel, les frappes de Pogba et la chevauchée américaine de Sissoko, Didier Deschamps a joué le nul et a trouvé le moyen de nous offrir quelques enseignements. Des innovations tactiques ? Certainement pas. Mais une montée en puissance de la notion de groupe, orchestrée par son sélectionneur. Les remplaçants ont convaincu, les stars ont toutes brillé, et le reste est communion et cohésion. Et tant pis pour le jeu.

Les chiffres des Bleus

- 4 et 3 comme le nombre de tirs et de passes clés de Pogba
- 8/9 comme la précision du jeu long de Pogba
- 5/10 comme la précision des longs ballons d'Adil Rami
- 4 comme le nombre d'occasions créées par Antoine Griezmann
- 19 comme le nombre de passes réalisées par Hugo Lloris. Deux de plus que Gignac.
- 2 comme le nombre de tirs cadrés concédés par les Bleus en trois rencontres. Les deux face à la Roumanie.

Deschamps et son 4-3-3, toujours le même dessin ? Si le schéma conserve les mêmes traits et le même relief au coup d'envoi, la rotation des hommes implique des conséquences majeures sur l'interprétation des postes des Bleus. Les mêmes lignes, donc, mais un autre coup de crayon. À commencer évidemment par celui de Pogba positionné en milieu gauche à la place de Matuidi. Alors que Griezmann n'avait évolué qu'en attaque dans un rôle de finition du fait de la présence de Payet aux manettes, revoilà le joueur de l'Atlético à droite en créateur. A gauche, Coman remplace Payet dans l'hypothétique onze de départ de DD, mais son rôle est tout autre : accélérations et débordements. Aux deux pointes de l'animation, Gignac et Cabaye héritent eux des missions de Giroud et Kante. Enfin, Sissoko prend la place de Pogba en tant que milieu droit dans un rôle adapté. Enfin, le quatuor défensif est maintenu, parce que Deschamps n'a plus le temps de faire plaisir sur ce chantier. Après trois rencontres, sept joueurs n'ont pas joué : Mandanda, Costil, Digne, Umtiti, Mangala, Jallet et Schneiderlin.

Un seul Pogba pour deux rôles et deux Deschamps


Depuis quelques jours, la France se tourne et se retourne dans son sommeil à la recherche du " vrai Pogba ". Comme si elle l'avait perdu, comme si elle l'avait déjà trouvé, comme si elle l'avait rêvé. Des buts ? Des passes décisives ? Des numéros spectaculaires ? Un leadership technique ? Le concept reste flou. D'autant plus qu'en réalité, au poste de milieu droit, Paul Pogba nous avait déjà offert une version intéressante du " vrai Pogba " : de l'intelligence…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant