Les leçons tactiques de France-Écosse

le
0
Les leçons tactiques de France-Écosse
Les leçons tactiques de France-Écosse

Face à des Écossais plus joueurs que dangereux, les Bleus ont offert à la Lorraine leur première clean sheet depuis novembre dernier contre l'Allemagne. Surtout, l'équipe de France a bossé les exos donnés par M. Deschamps : Kanté et la difficile interprétation du poste de numéro 6, la relance depuis les pieds de Rami et Koscielny, et enfin l'animation des couloirs. Une première période pleine d'enthousiasme et de rigueur, et puis le talent de Griezmann et Martial. Hourra, le prochain match ne sera pas amical.

Les chiffres des Bleus


- 18 – le nombre de ballons touchés par Giroud en 62 minutes. En une demi-heure, Gignac a participé 16 fois à l'animation bleue. Deux 9, deux styles.
- 5 - le nombre de tirs des défenseurs français samedi soir : 2 pour Rami et Koscielny, 1 pour Évra. Sagna s'en tire avec une passe décisive.
- 77% (10/13) – la réussite du jeu long de Paul Pogba, un bol d'air. Le Juventino a aussi été le milieu le plus actif avec 89 ballons touchés, plus que Kanté, qui devra être moins timide vendredi prochain.
- 3 – le nombre d'occasions franches que s'est créées Yohan Cabaye en 35 minutes sur les deux rencontres, démontrant une fois de plus que sa place n'est pas devant la défense, mais bien entre les lignes.
- 43 – le nombre de ballons touchés par Payet en 45 minutes, soit quasiment un par minute, comme un vrai meneur. Griezmann a répliqué avec 39 dans une seconde période moins rythmée. Ça fait - un peu - penser à la paire Zizou-Snake, non ?

Vole comme le papillon


Si les Bleus nous ont habitués à piquer comme l'abeille depuis le mois de mars – 10 buts marqués en trois matchs,– en 4 rencontres depuis samedi – ils étaient loin de voler comme le papillon. La faute à une lourde valise : une moyenne de deux buts encaissés par match. Mais samedi soir contre l'Écosse (qui a fini 4e de son groupe d'éliminatoires derrière l'Allemagne, la Pologne et l'Irlande), les Bleus ont réussi à se défaire de cet inconfortable costume de chenille avec une clean sheet. Une ligne suffit pour décrire la performance défensive française à Metz : les Écossais ont attendu la 86e minute pour " réussir " leur premier tir de la rencontre, de l'extérieur de la surface de Lloris. Une mue qui est née dans le ciel de Saint-Symphorien : les Français ont largement dominé les Écossais dans les duels aériens, au milieu et dans les deux surfaces. Sur le papier, ça donne 10 duels gagnés à 5. Sur le terrain, cela s'est vu…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant