Les leaders français du prêt-à-porter préparent leur riposte

le
0
Face à la menace de grandes enseignes internationales comme Primark, les marques françaises réagissent en retravaillant leurs collections et leur distribution.

« Primark est puissant, mais ses six magasins ne suffiront pas à chambouler le marché, se rassure un directeur d'enseigne. Il est tenu par d'autres groupes, souvent français, qui lui opposent 200, 500, voire 1000 magasins.» Il n'empêche, en Espagne, où Primark est déjà, le français Kiabi, leader en France, souffre des effets conjugués de cette concurrence agressive et de la crise. Dans l'Hexagone, hypers et supermarchés, dont le chiffre d'affaires textile a chuté de 6,5% en 2013, risquent d'en pâtir.

Les leaders français du prêt-à-porter ne sont pas restés les bras croisés en attendant Primark. Les Galeries Lafayette sont allées jusqu'à accueillir chez elles Topshop. Certains ont procédé à des acquisitions. Les actionnaires d'Armand Thiery (qui compte 500 magasins) avec une offre classique moyen d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant