Les larmes de Ranieri, le sourire d'Andy

le
0
Les larmes de Ranieri, le sourire d'Andy
Les larmes de Ranieri, le sourire d'Andy

L'histoire ne retient que les images. La Premier League le sait alors, ce week-end, elle a tout donné entre les glissades d'Andy Carroll, le retour de Callum Wilson et les larmes de Jason Puncheon. Pendant ce temps-là, Leicester vole et Ranieri pleure, Manchester United explose et Samir Nasri sourit. Sur les dernières foulées d'une saison folle.

L'équipe de la journée : Liverpool


C'est une quête intérieure. Depuis son arrivée à Liverpool, le 8 octobre dernier, Jürgen Klopp s'est juré de faire renaître Anfield, de lui redonner de la vie, de recréer la communion intime qui formait hier la sainte trinité : les joueurs, le manager et les supporters. Quelques jours après un nul courageux du côté de Dortmund, l'entraîneur allemand avait insisté cette semaine sur le rôle que devait jouer la foule : " Pour nous, le match contre Stoke sera une bataille intense, c'est sûr. Et pour cette bataille, on aura besoin de toutes les voix présentes à Anfield." Il y a eu des hauts, des bas. Des larmes aussi, par moments. Mais depuis plusieurs semaines, la réalité se dessine sous cette forme. Klopp est bien en train d'épouser doucement Liverpool et de construire selon ses idéaux avant d'apporter ses choix de recrutement cet été pour bâtir définitivement au propre son brouillon. Face à Stoke dimanche et malgré les sept changements apportés dans la composition de départ, les Reds ont une nouvelle fois déroulé avec une puissance impressionnante (4-1), un doublé de Divock Origi et le premier but en Premier League depuis décembre 2014 d'Alberto Moreno. Avec, aussi, une performance énorme de Joe Allen à qui Klopp a offert une confiance aveugle. Le technicien allemand, lui, s'est fait un pote avec Mark Hughes. Dans la chaleur retrouvée d'Anfield.

Liverpool atomise Stoke

OOoooooo Sorry hahahahha (Via @LiverpoolGifs)pic.twitter.com/1Se3V78CBR

— LFC Fans Corner (@LFCFansCorner) 10 avril 2016

Le joueur de la journée : Andy Carroll


Andy Carroll est un couteau suisse. Un mélange intéressant, utile et à propos de qui on s'est longtemps demandé à quoi il servait…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant