Les laitiers canadiens opposés à une libéralisation

le
0

(Commodesk) Après la déréglementation du marché du blé, celle du système laitier ? Le prix du lait est élevé au Canada, et la gestion des approvisionnements serait plus favorable aux producteurs qu'aux consommateurs, d'après une parlementaire libérale qui a soulevé le débat.

Son argument : déréguler le marché profiterait aux familles pauvres, dont le budget alimentaire est le plus conséquent. Les producteurs de lait ne l'entendent pas de cette oreille. Le Canada, et spécialement l'Ontario et le Québec, fonctionnent depuis 40 ans suivant un principe de production laitière régulée, protégé par des droits de douane et une facturation des produits laitiers à leurs coûts de revient.

Le litre de lait coute 1,25 euro au Canada, mais en traversant la frontière, les consommateurs le trouvent aux Etats-Unis à un prix d'appel correspondant à 0,70 cents le litre. Les prix augmentent en allant plus loin vers le sud.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant