Les Kurdes syriens avancent vers Rakka

le , mis à jour à 14:49
0

BEYROUTH, 23 juin (Reuters) - Les forces kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) ont annoncé mardi la prise d'Aïn Issa, dans la province syrienne de Rakka, fief des djihadistes de l'Etat islamique (EI). La ville se trouve à 50 kilomètres au nord de Rakka, chef lieu de la province et "capitale" du califat proclamé par l'EI à cheval sur les frontières de la Syrie et de l'Irak. Redur Xelil, porte-parole des milices YPG, a déclaré que la ville était sous le "contrôle total" de ses troupes, ainsi que plusieurs dizaines de villages voisins. La veille au soir, les YPG avaient pris la base militaire "Lioua 93", un objectif stratégique dont l'EI avait chassé les forces gouvernementales l'an dernier. Ils s'étaient déjà emparés la semaine dernière de Tel Abyad, ville située sur la frontière turque dont la prise, en moins de deux jours, a privé Daech d'une voie d'approvisionnement importante. Ils lui avaient en outre infligé un sévère revers au début de l'année en brisant le siège de Kobani, toujours sur la frontière turque, après quatre mois de combats. Prié de dire si Rakka était leur objectif suivant, Redur Xelil a répondu: "Rakka est une ville de Syrie, comme Tel Abyad et Kobani, et tous les Syriens veulent être débarrassés de la terreur de Daech, mais, pour le moment, elle ne figure pas sur notre liste." Il a par ailleurs jugé "excellent" l'appui aérien de la coalition formée à l'initiative des Etats-Unis pour combattre l'EI. Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), qui dresse un bilan quotidien du conflit, les raids ont fait 26 morts parmi les djihadistes. Les forces syriennes et leurs milices supplétives ont par ailleurs gagné du terrain à l'ouest de Palmyre, dont l'EI les a chassées il y a un mois, toujours selon l'OSDH. Les islamistes ont miné la semaine dernière le secteur antique de la ville où se trouvent des ruines romaines monumentales classées au patrimoine mondial de l'Unesco. (Tom Perry; Jean-Philippe Lefief et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant