Les Kurdes reprennent à l'EI un site pétrolier près de Kirkouk

le
0

(Actualisé avec reprise du site par les Kurdes) KIRKOUK, Irak, 31 janvier (Reuters) - Les peshmergas kurdes ont repris le contrôle d'une petite installation pétrolière dont les djihadistes de l'Etat islamique (EI) s'étaient brièvement emparés samedi près de Kirkouk, dans le nord de l'Irak, a-t-on appris de sources officielle irakienne et militaire kurde. On reste sans nouvelle des 15 employés de la compagnie publique North Oil qui travaillaient dans cette unité de séparation du brut située à Khabbaz, à 20 km au sud-ouest de Kirkouk, a-t-on dit de mêmes sources. Les responsables irakiens et kurdes n'ont pas fourni de bilan des combats mais des sources militaires kurdes ont confirmé la mort d'un général irakien dont l'unité était venue en renfort des peshmergas. L'officier a été abattu par un tireur embusqué. Les djihadistes de l'EI ont attaqué en début de matinée le petit gisement de Khabbaz, d'une capacité de 15.000 barils par jour mais dont la production était limitée à 10.000 avant l'attaque. "Nous avons reçu un appel de l'un des ouvriers selon lequel plusieurs dizaines de combattants de Daech encerclaient l'installation et demandaient aux employés de quitter les lieux. Nous avons perdu le contact et les ouvriers sont peut-être retenus en otages", a déclaré un ingénieur de la firme joint par Reuters. Les djihadistes, qui se sont rendus maîtres cet été d'au moins quatre gisements mineurs du nord de l'Irak, les exploitent désormais pour financer leurs opérations militaires. Ils ont pris vendredi plusieurs positions des forces kurdes au sud-ouest de Kirkouk, notamment dans le secteur de Khabbaz. Dans le même temps à Bagdad, un double attentat a fait sept morts et 24 blessés, selon la police et les services médicaux. Deux militaires ont par ailleurs été tués par une bombe à Tadji, au nord de la capitale et cinq personnes, dont deux enfants, ont trouvé la mort dans le bombardement de positions de l'Etat islamique à Falloudja, à l'ouest de la capitale. (Mustafa Mahmoud, avec Stephen Kalin et Ahmed Rasheed à Bagdad; Jean-Philippe Lefief et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant