Les Kurdes irakiens démunis face à l'Etat islamique-Barzani

le
0

PARIS, 19 novembre (Reuters) - Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a accusé mercredi les pays occidentaux ne pas fournir suffisamment d'armes lourdes pour aider ses peshmergas pour lutter contre l'Etat islamique (EI). La France, l'Allemagne et le Royaume-Uni ont commencé à livrer des armes aux Kurdes, qu'ils considèrent comme un rempart décisif contre l'EI. Mais l'armement des peshmergas, qui date de l'époque soviétique, s'est révélé inefficace contre des djihadistes équipés de matériels pris à l'armée irakienne lors de l'offensive éclair de l'EI en juin dans le Nord irakien. "Nous aimerions remercier les membres de la coalition (contre l'EI) pour le soutien qu'ils ont fourni, mais (...) tout ce soutien que nous avons reçu pour l'instant n'est pas au niveau nécessaire" a déclaré Massoud Barzani lors d'un entretien à la chaîne de télévision France 24 diffusé mercredi. "Les systèmes d'armes lourdes dont nous avons besoin, spécialement en termes de qualité et de quantité, par exemple les VTT (véhicules de transport de troupes), les hélicoptères et l'artillerie dont nous avons besoin pour une guerre décisive contre eux (l'EI), nous n'avons pas reçu ces types d'armes", a déclaré le président du Kurdistan. La France dit avoir fourni des mitrailleuses et des munitions et a promis de fournir des armes "sophistiquées" aux Kurdes irakiens. Environ 200 membres des forces spéciales françaises sont sur le terrain pour une mission de formation. L'Allemagne a dit envoyer des armes pour équiper 4.000 combattants kurdes, dont des mitrailleuses, des grenades, des systèmes antichars et des véhicules blindés. Le Royaume-Uni a notamment promis des armes antichars, des lunettes de vision de nuit, des radars. Ces promesses, a dit Massoud Barzani, ne sont pas suffisantes. "Y aurait-il un plafond sur les systèmes d'armes lourdes que nous devrions recevoir en termes de quantité et de qualité ? La réponse n'est pas très claire pour nous", a-t-il dit. (John Irish; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant