Les Kurdes de Turquie lancent un appel à l'autonomie

le
0
    ANKARA, 27 décembre (Reuters) - Le Congrès pour une société 
démocratique (DTK), qui réunit des associations et mouvements 
kurdes en Turquie, a lancé dimanche un appel à l'autonomie à 
l'issue d'une réunion de deux jours à Diyarbakir, en pleine 
offensive de l'armée dans la région. 
    Le DTK estime que "la résistance légitime du peuple kurde 
contre les politiques qui dégradent le problème kurde est 
essentiellement une exigence et une lutte pour un gouvernement 
autonome local et une démocratie locale".  
    La déclaration appelle à la formation de régions autonomes 
dans plusieurs provinces voisines de Diyarbakir. Cet appel 
pourrait encore accroître les tensions entre les Kurdes et le 
gouvernement d'Ankara.  
    Le président Tayyip Erdogan a réaffirmé samedi soir dans un 
discours que la Turquie ne permettrait jamais la formation d'un 
autre Etat au sein de ses frontières.  
    Le Premier ministre Ahmet Davutoglu a de son côté annulé 
samedi une rencontre prévue avec le chef du Parti démocratique 
des peuples (HDP) en accusant le grand mouvement pro-kurde de 
"profiter" de la violence actuelle.  
    L'armée a lancé il y a deux semaines une vaste opération 
contre les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan 
(PKK) dans plusieurs villes du sud-est de l'Anatolie, où la 
population kurde est majoritaire. Selon un bilan fourni samedi, 
plus de 200 combattants du PKK ont été tués en deux semaines. 
    Trois soldats ont par ailleurs été tués par l'explosion 
d'une bombe, a déclaré l'armée dimanche.  
    Le conflit séparatiste kurde en Turquie a fait plus de 
40.000 morts en trente ans.  
     
 
 (Ece Toksabay; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant