Les Kurdes de Kobani tiennent 70% de la ville, selon l'OSDH

le
0

BEYROUTH, 31 décembre (Reuters) - Les combattants kurdes de Kobani tiennent désormais 70% de cette ville du nord de la Syrie assiégée depuis la mi-septembre par l'Etat islamique, rapporte mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Avec l'appui aérien de la coalition formée à l'initiative des Etats-Unis, ils ont obtenu d'importants succès dans la nuit de mardi à mercredi au terme d'intenses combats dans les quartiers du sud, précise l'organisme, qui suit l'évolution du conflit à l'aide d'un réseau d'informateurs. Les peshmergas tiennent donc une partie du sud et du centre de Kobani, ainsi que la majeure partie du secteur ouest, qui s'étend jusqu'à la frontière turque. "Il y a des raids aériens tous les jours. Ils ont détruit de nombreuses positions de l'Etat islamique à Kobani. Sans frappes aériennes, je pense que Kobani serait maintenant aux mains de l'Etat islamique", a souligné Rami Abdelrahmane, directeur de l'OSDH, selon lequel il s'agit du seul lieu où les forces de la coalition coopèrent concrètement avec des troupes au sol. A Washington, l'état-major conjoint de la coalition annonce que sept raids ont été menés mercredi en Syrie, dont cinq à Kobani, et trois en Irak. (Sylvia Westall avec Eric Beech à Washington, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant