Les Kurdes d'Irak nient des destructions systématiques

le
0
    ERBIL, Irak, 14 novembre (Reuters) - Les autorités du 
Kurdistan irakien ont nié lundi que les destructions de maisons 
appartenant à des Arabes dans les zones reconquises par les 
peshmergas dans le nord de l'Irak s'inscrivent dans un plan 
stratégique, en réponse à des accusations formulées la veille 
par Human Rights Watch.   
    "Il n'y a aucune intention stratégique", a assuré Dindar 
Zebari, chef du comité du gouvernement régional du Kurdistan 
chargé de répondre aux informations venues de l'étranger.  
    "Les forces de sécurité du GRK peuvent détruire une 
propriété si une présence d'IED (engins explosifs improvisés) 
est avérée. La destruction d'une maison est le dernier recours, 
quand le désamorçage de l'engin explosif est trop difficile ou 
présente un trop grand risque pour nos équipes de déminage", a 
déclaré le porte-parole. 
    Didar Zebari avait déjà répondu au rapport de HRW dimanche, 
mais il a dit souhaiter clarifier sa position.    
 
 (John Davison; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant