Les Kurdes accusent la Turquie de soutenir l'EI en Syrie

le , mis à jour à 14:19
1

ANKARA, 25 juin (Reuters) - Le Parti démocratique des peuples (HDP), qui représente notamment la minorité kurde de Turquie, a accusé le gouvernement d'Ankara d'apporter son appui aux djihadistes de l'Etat islamique (EI) et d'avoir une part de responsabilité dans le "massacre" commis jeudi à Kobani, à la frontière turco-syrienne. Les djihadistes ont lancé plusieurs attaques durant la nuit contre les forces gouvernementales syriennes et les miliciens kurdes. Une voiture piégée a également explosé à Kobani près de la frontière. Selon des sources médicales, ces violences ont fait au moins 15 morts et 70 blessés. "Le gouvernement turc soutient l'EI depuis des années. Le massacre d'aujourd'hui s'inscrit dans le cadre de ce soutien", a dit Figen Yuksekdag, codirigeante du HDP. "Les dénégations des hommes politiques turcs, pour nous, sont nulles et non avenues... C'est au gouvernement turc de prouver qu'il ne soutient pas l'EI", a-t-elle ajouté. Pour elle, il est "hautement probable" que les djihadistes qui ont attaqué Kobani cette nuit sont venus de Turquie, ce que dément Ankara. Les autorités turques affirment que les assaillants venaient de Djarablous, à l'ouest de Kobani. Lors des dernières élections législatives turques le 7 juin, le HDP a obtenu 80 sièges au Parlement d'Ankara. (Gulsen Solaker, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le jeudi 25 juin 2015 à 17:22

    très bonne question en effet !