Les jurés en correctionnelle définitivement enterrés

le
0
La garde des Sceaux a mis un terme définitif ce lundi à cette mesure phare du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Introduire des citoyens assesseurs - tirés au sort sur les listes électorales - en correctionnelle, comme dans les cours d'assises: cette mesure avait été présentée par l'ex-président Nicolas Sarkozy comme un moyen de «rapprocher le citoyen de la justice»... mais aussi de remédier à un supposé «laxisme» des magistrats professionnels. Ce lundi toutefois, la garde des Sceaux ChristianeTaubira l'enterre définitivement.

«En dépit de certains aspects positifs, la réforme des citoyens-assesseurs a augmenté le coût de la justice et allongé les délais d'audiencement sans que l'image de celle-ci ne s'en trouve améliorée», explique en effet le ministère dans un communiqué. Il mettra ainsi un terme le 30 avril prochain à cette expérimentation prévue par la loi du 10 août 2011.

Un dispositif «lourd» et coûteux

La garde des Sceaux avait déjà ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant