Les Juifs d'Allemagne demandent la fixation d'un plafond d'accueil des réfugiés

le , mis à jour le
1
Au mois de novembre, 180 000 réfugiés ont été accueillis en Allemagne.
Au mois de novembre, 180 000 réfugiés ont été accueillis en Allemagne.

Faut-il ou non fixer un plafond pour endiguer le flot de réfugiés qui déferle sur l'Allemagne depuis des mois ? Cette question divise de plus en plus la classe politique allemande. Josef Schuster, président du Conseil central des juifs en Allemagne, qui chapeaute les communautés juives dispersées dans tout le pays, vient de prendre position en faveur d'une telle limite. C'est la première fois qu'un représentant de la communauté juive, qui compte 106 000 personnes en Allemagne, des juifs originaires de l'ancienne URSS pour la plupart, prend ouvertement et très fermement position sur la question brûlante des réfugiés. « À court ou à long terme, dit Josef Schuster, nous ne pourrons éviter de fixer des plafonds. »

Il plaide également pour un contrôle accru de ceux qui pénètrent sur le territoire allemand, et met en garde contre la difficulté de les intégrer. « De nombreux réfugiés fuient la terreur de l'État islamique et veulent vivre en paix et dans la liberté. Mais, en même temps, ils viennent de cultures qui se distinguent par leur haine des juifs et leur intolérance. Et je ne pense pas uniquement aux juifs, mais aussi à l'égalité entre les hommes et les femmes ou à la façon de réagir face à l'homosexualité. » Pour Josef Schuster, c'est moins la religion musulmane qui est responsable de cet état d'esprit que le climat qui règne dans les pays arabes dont les réfugiés sont originaires. « Quand on regarde les pays...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4709037 le mardi 24 nov 2015 à 14:46

    une bombe à retardement ? Merci Angela Merkel ?