Les juges sauvent la cigarette d'Albert Camus

le
0
Le tribunal administratif a indiqué que le portrait du Prix Nobel de littérature «clope au bec» pouvait rester sur la façade d'une médiathèque de Clapiers, dans l'Hérault.

Les juges de Montpellier sauvent la cigarette de Camus. Dans un récent jugement, le tribunal administratif a en effet indiqué que le portrait du Prix Nobel de littérature «clope au bec» pouvait rester sur la façade de la médiathèque de Clapiers dans l'Hérault.

Cette magnifique photo d'Henri Cartier-Bresson avait été attaquée par un élu local d'Europe Écologie-Les Verts. Selon ce dernier, l'affiche cumule les fautes. Non seulement elle exhibe une sèche, mais en plus elle est installée à 20 mètres d'une pharmacie et à quelques encablures d'un complexe sportif où les bambins s'oxygènent les poumons. Une vraie provocation. «Une collectivité doit donner l'exemple», avait asséné l'élu en mars dernier à l'audience lorsque l'affaire avait été soumise aux juges.

Lucky Luke peut dormir sur ses deux oreilles

Ces derniers n'ont pas suivi ces arguments. Ils indiquent qu'«il ne résulte pas de l'instruction que la vocation de cette affiche est d'encourager délibérément

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant