Les jours fériés d'Eva Joly, une idée qui remonte à 2003

le
0
En proposant un jour férié pour Kippour et l'Aïd-el-Kebir, la candidate écologiste reprend une idée proposée par la Commission Stasi et à laquelle Jacques Chirac s'était montré ouvert en privé.

En proposant un jour férié pour les juifs et les musulmans, Eva Joly a repris une vieille idée. La paternité de ce projet revient à Patrick Weil, membre de la commission Stasi, qui a remis en 2003 au président Jacques Chirac un rapport sur «l'application du principe de laïcité».

Le rapport Stasi proposait en effet de «faire des fêtes religieuses de Kippour et de l'Aïd-el-Kebir des jours fériés dans toutes les écoles de la République». Il s'agissait également, dans le monde de l'entreprise, de «permettre aux salariés de choisir un jour de fête religieuse sur leur crédit de jours fériés». «Cette proposition marque le respect de la République pour les religions non catholiques, commente Patrick Weil. Elle permet également aux membres des religions minoritaires de moins afficher leur appartenance».

Fête de la laïcité

C'est le grand argument des défenseurs de cette idée. En donnant la possibilité aux salariés d'une entreprise de choisir entre la Pentecôte,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant