Les journalistes français enlevés en Syrie sont vivants

le
0

PARIS (Reuters) - Les deux journalistes français portés disparus depuis plus d'un mois en Syrie sont vivants, a déclaré dimanche sur Europe 1 le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

"Nous faisons tout pour savoir d'abord où ils sont, pour connaître exactement les intentions de leurs ravisseurs", a précisé par la suite François Hollande lors de son interview télévisée du 14-Juillet.

A la question de savoir si le reporter Didier François et le photographe Edouard Elias étaient vivants, Jean-Yves Le Drian a répondu par l'affirmative: "Oui, on a tous les éléments qui permettent de le penser."

"Tous les efforts sont faits pour que les conditions de leur libération puissent être mises en oeuvre très rapidement", a ajouté le ministre.

Les deux captifs travaillent pour Europe 1. Ils ont été enlevés le 6 juin dernier dans la région d'Alep. Leurs familles ont été reçues lundi dernier par François Hollande.

Le chef de l'Etat a réaffirmé que les autorités françaises faisaient également "tout" pour "ramener" les otages français en Afrique.

"Les informations les plus mauvaises" sont toutefois parvenues à Paris sur le sort de Philippe Verdon, le géologue capturé avec l'un de ses collègues français le 24 novembre 2011 au Mali, a-t-il précisé.

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a affirmé l'avoir exécuté en mars dernier en représailles à l'intervention militaire française au Mali, mais son décès n'a pas été confirmé officiellement.

"Tout indique qu'il serait mort il y a déjà plusieurs semaines", a dit François Hollande.

S'agissant des autres otages, notamment les quatre ressortissants enlevés à Arlit, dans le nord du Niger, le 16 septembre 2010, "nous avons commencé, après la guerre, de refaire contact avec un certain nombre d'intermédiaires".

"Nous ne transigerons pas sur les principes", a rappelé le président français, opposé à toute transaction financière pour le libération des otages.

Sophie Louet avec Jean-Stéphane Brosse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant