Les joueurs du Stade Français en puissance

le
0

Pour affronter le pays de Galles ce vendredi soir, Guy Novès et son staff ont décidé de faire confiance à six joueurs du Stade Français. Un choix qui ne tombe pas par hasard.

Le grand public s’attendait sans doute à un retour en force des Toulousains en équipe de France avec l’arrivée au pouvoir de Guy Novès. Même si les joueurs de Toulouse sont présents, ce sont bien ceux du Stade Français qui sont les plus nombreux dans le XV de départ des Bleus pour affronter le pays de Galles ce vendredi soir. Une véritable reconnaissance pour Gonzalo Quesada, l’entraîneur du club parisien, présent en conférence de presse jeudi : « C’est une fierté pour notre staff, ceux qui sont là depuis trois ans à les accompagner, mais ça l’est pour l’ensemble du club qui les a formés. On suivra forcément le match de vendredi d’un œil attentif. »

Cette situation pourrait également réduire à néant les dernières chances des Franciliens dans l’espoir d’accrocher le Top 6, synonyme de phases finales du Top 14. Le manager argentin pense surtout aux retombées positives pour le club et les joueurs de ces nouvelles sélections. « Ils vont évidemment nous manquer quand il y aura des doublons, mais ce n’est pas leur faute. Ils méritent d’être là-bas, a assuré l’ancien buteur argentin. C’est bien pour le Stade Français, tous les bénévoles et tous les entraîneurs de ce club qui ont collaboré pour ces six joueurs formés au Stade Français. » Le natif de Buenos Aires voit une réelle progression au jour le jour de ses hommes, qui paye petit à petit : « Un ou deux avaient frôlé l’équipe de France avant qu’on arrive. Mais depuis trois ans, on voit que tous les ans, il y en a un ou deux en plus qui se font appelés. Forcément, quand on travaille avec eux au quotidien, ça fait du bien. »

Six Parisiens dans le XV, tout sauf un hasard

Si, de son côté, Novès a botté en touche à la question de l’omniprésence des joueurs parisiens dans le XV de départ, difficile de penser que ce choix est purement hasardeux. Pour affronter les Gallois, le secteur physique va prendre une part importante, d’où les choix de Burban en troisième ligne ou encore Camara à l’aile. Le nouveau sélectionneur des Bleus a salué le travail réalisé par Gonzalo Quesada au Stade Français, jeudi en conférence de presse : « Je n’ai pas fait attention qu’il y en avait autant. Ça démontre que Gonzalo (Quesada) fait, encore une fois, un travail de grande qualité même si, en termes de club, c’est peut-être une raison, les résultats ne sont pas à la hauteur de ses espérances, comme l’année dernière. Ça veut dire que son travail est encore un travail de grande qualité. »

L’ancien manager de Toulouse ne compte pas privilégier un club plus qu’un autre et précise que l’avenir pourrait aussi bénéficier à d’autres clubs, écorchant au passage Bernard Laporte, qui s’était plein de la présence en petit nombre de joueurs de Toulon. « Aujourd’hui, il y a beaucoup de joueurs du Stade Français, il y en avait du Stade Toulousain. Demain, il y en aura peut-être de Toulon, où il y avait très peu de joueurs d’après ce que j’avais entendu récemment et, finalement, il y en a de plus en plus. On ne calcule pas comme ça. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant