Les joueurs du monde entier pris par la fièvre Pokémon Go

le
2
Les joueurs du monde entier pris par la fièvre Pokémon Go
Les joueurs du monde entier pris par la fièvre Pokémon Go

Entrer dans un champs de mines, traverser la rue sans regarder, ou pénétrer dans une zone interdite, les fans de Pokémon Go sont prêts à tout pour attraper Pikachu et consorts. Une chasse virtuelle aux conséquences bien réelles, qui enfièvre ados et trentenaires, jusqu'à la Bourse de Tokyo.Après avoir chassé ces monstres de poche sur leurs consoles, les joueurs peuvent désormais les capturer sur leurs smartphones grâce à la réalité augmentée, une technologie qui fait apparaître des éléments virtuels dans le monde réel."En touchant plusieurs générations, des nostalgiques qui ont connu la naissance de Pokémon en 1996 aux plus jeunes, ce jeu parvient à toucher une masse colossale de joueurs et possède les atouts pour devenir la référence en matière de réalité virtuelle", a expliqué à l'AFP Laurent Michaud, responsable du pôle des loisirs numériques au sein du laboratoire d'idées Idate.Le phénomène est tel que les autorités de nombreux pays tentent de prévenir des risques à trop se concentrer sur son écran. Sur les réseaux sociaux, les polices du monde entier rappellent les règles de sécurité de base dans l'espace public.Et pour cause, la recherche de petits monstres les yeux rivés sur l'écran du téléphone a conduit à des situations inattendues.En Indonésie, un Français a ainsi été interpellé après être entré dans une base militaire en jouant à "Pokémon Go" et a été interrogé plusieurs heures avant d'être relâché.En Bosnie, les joueurs ont été mis en garde afin d'éviter les champs de mine, héritages de la guerre intercommunautaire qui a touché le pays entre 1992 et 1995.Au Japon, alors que le jeu n'est pas encore disponible mais déjà très attendu, le gouvernement a publié un dépliant des bonnes pratiques pour sensibiliser les enfants aux risques pouvant être liés à Pokémon Go, leur rappelant de ne pas y jouer à vélo ou de ne pas s'aventurer dans des endroits ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mary2776 il y a 5 mois

    et alors toujours 6 millions de pauvre en france et 4 millions de chomeurs et toujours autant de terre aux ristes

  • mary2776 il y a 5 mois

    et alors toujours 6 millions de pauvre en france et 4 millions de chomeurs et toujours autant de terre aux ristes