Les jeux vidéo sauvés par les mobiles et Internet

le
0
Le salon mondial du secteur, l'E3, ouvre ses portes mardi à Los Angeles.

Après deux années records, les éditeurs et fabricants de consoles de jeux vidéo attendent à un millésime moins flamboyant en 2011. La raison est simple. «Le secteur est confronté à une période de transition dans l'attente d'une nouvelle génération de consoles. Mais la distribution dématérialisée de jeux vidéo pour téléphone mobile et les jeux en ligne seront en forte croissance et devraient représenter 50% du chiffre d'affaires mondial des logiciels de jeux cette année», assure Laurent Michaud, analyste à l'Idate.

Les coûts de développement de grands jeux pour consoles et PC atteignent des sommets, comparables à ceux d'un film à grand spectacle. Le jeu GTA IV a coûté la bagatelle de 100 millions de dollars. Une prise de risque qui peut générer des recettes records. Lancé en novembre, Call of Duty: Black Ops d'Activision (contrôlé par Vivendi) a vite dépassé un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars. Le jeu a battu le précédent record détenu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant