Les jeux de grattage sont-ils vraiment de hasard?

le
2
Les jeux de grattage sont-ils vraiment de hasard?
Les jeux de grattage sont-ils vraiment de hasard?

Pugnace, Robert Riblet mène depuis longtemps un combat acharné contre la Française des jeux (FDJ). Grâce au fruit de ses recherches minutieuses, cet ingénieur de l'Assistance publique reproche à l'opérateur son système de répartition des gains des jeux de grattage et surtout son caractère non aléatoire. En 2005, il porte l'affaire sur le terrain judiciaire, au civil puis au pénal. Le bras de fer auquel se livrent les deux parties vient de connaître un nouveau rebondissement. Alors que, dans le volet pénal du dossier, la FDJ avait obtenu, en septembre dernier, un non-lieu dans l'enquête ouverte pour escroquerie, tromperie et publicité mensongère, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles vient de renvoyer le dossier devant le juge d'instruction.

La Française des jeux a tenté d'acheter son silence

Les magistrats ont estimé, dans un arrêt rendu le 22 mars dernier, que le juge de Nanterre n'avait pas été au bout de ses investigations. La nouvelle a de quoi réjouir Robert Riblet qui, obnubilé par cette affaire, affûte également ses arguments pour l'audience civile qui se déroulera le 27 mai prochain.

Les investigations de Robert Riblet lui ont permis de percer le mécanisme de répartition des jeux de grattage. Il accuse la FDJ de tromper les joueurs en ne garantissant pas une répartition totalement aléatoire des gros lots. Le scientifique a réussi à démontrer que, dans chaque carnet de 50 tickets, il n'y avait qu'une seule chance de gagner un « lot significatif », supérieur à 20 ?. Ce qui remettrait alors en cause le principe de hasard total qui devrait s'appliquer. « Le problème, c'est aussi que les détaillants ont immédiatement su qu'il n'y avait qu'un seul gros lot par livret », ajoute Robert Riblet. Certains en auraient fait profiter leurs bons clients ou eux-mêmes. Lorsque Robert Riblet détaille ces accusations en 2005, la FDJ tente dans un premier temps...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le dimanche 19 mai 2013 à 09:16

    oui exacte et en plus j ai remarque que si vous acheteiez un billet dans endroit defavorise vous aviez plus de chance de gagner que dans tabac quartier cossu

  • s.thual le dimanche 12 mai 2013 à 11:44

    meme pour les lotos on peut se demander defois ,,,,,ou alors on est vraiment tres malchanceux!