Les jeunes sont de plus en plus nombreux à devenir propriétaires

le
13

INFOGRAPHIE - Selon l’Insee, l’immobilier conserve une place prépondérante dans le patrimoine des Français. Et c’est chez les ménages autour de 30 ans que la propriété progresse le plus rapidement depuis 2010.

L’attrait des Français pour la pierre ne se dément pas comme le démontre encore la dernière enquête Patrimoine de l’Insee. Selon ces statistiques, au début de l’année 62,7 % des ménages métropolitains possédaient un patrimoine immobilier, que ce soit une résidence principale ou un autre logement. Depuis 1998 cette proportion ne cesse de progresser même si l’augmentation se fait plus lente depuis 2010 (voir graphique ci-dessous).

Dans le détail, on relève que la proportion des ménages propriétaires de leur résidence principale a sensiblement progressé depuis 1998 passant de 53,3% à 58,9% aujourd’hui. Sur la même période, la détention d’un autre logement (résidence secondaire, logement vacant, loué ou mis à disposition gratuitement) est restée quasiment stable passant de 18,1% à 18% avec un pic à 18,7% en 2010.

Les couples progressent plus vite que les personnes seules

Quant au profil de ces propriétaires, l’Insee relève que les couples progressent plus rapidement vers ce statut que les personnes seules. Ainsi, trois quarts des couples (avec ou sans enfants) ont un patrimoine immobilier début 2015, un chiffre en progression respectivement de 3,3 points et 1,8 point depuis 2010. De leur côté ,les personnes seules ne sont qu’une moitié à être propriétaire et cette proportion stagne.

Enfin, si la détention de patrimoine immobilier progresse fort naturellement avec l’âge, c’est chez les jeunes ménages que l’augmentation a été la plus importante ces dernières années. Depuis 2010, ce chiffre a ainsi gagné 2,9 points pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans et 3,1 points pour ceux dont la personne de référence est trentenaire.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lm123457 le mercredi 18 nov 2015 à 13:46

    Ces chifres ne dsent oas ce qu'on leur fait dire. Ils s'endettent sur des durées de lus en plu slongues et à ce prix, ils arrivent à devenir propriétaires. Sur 35 ans. Ca profite à qui, à part aux banques ? Aux patrons qui ont une main d'oeuvre corvéable

  • ttini le mercredi 18 nov 2015 à 13:44

    normal le smic a été revalorisé

  • alc2855 le mardi 17 nov 2015 à 15:32

    Il vaut mieux commencer jeune. Pour rembourser sur 35 ans c'est conseillé....

  • loup333 le mardi 17 nov 2015 à 13:03

    et aprés on nous dit que ce sont les primoaccédents qui ont du mal à acheter...ce sont pourtant des jeunes normalement non?

  • M8404021 le mardi 17 nov 2015 à 12:06

    eh bien, ils ont bien du courage! Je leur souhaite bonne chance, moi j'ai renoncé

  • sibile le mardi 17 nov 2015 à 11:04

    comme quoi ce n'est pas plus difficile qu'avant d'acheter un bien immobilier, contrairement à ce que disent certauins

  • sibile le mardi 17 nov 2015 à 11:03

    comme quoi ce n'est pas plus difficile qu'avant d'acheter un bien immobilier, contrairement à ce que disent certauins

  • sidelcr le mardi 17 nov 2015 à 10:30

    Les maisons actuelles (bas de gamme ) seront à détruire dans 30 ans , l'ancien est plus sur mais n'est pas " tendance " comme à la télé .Je me marre avec " les suites parentales " "dressing" & cie ; maisons de veaux éduqués par M6

  • ccondem1 le mardi 17 nov 2015 à 10:01

    Et de la séparation de ces couples naît le surendettement...

  • md24750 le mardi 17 nov 2015 à 09:15

    Et je ne vous dis pas les malfaçons après la réception des travaux : Vite construit, mais très abîmés. Je vois les dossiers qui passent au bureau. Et surtout, méfiance pour K & B qui sous traite et sous traite à n'en plus finir, avec des prestations à la limite du plastique pour un prix d'achat défiance toute concurrence.