Les jeunes sont aussi victimes de solitude

le
0
Les campagnes de sensibilisation auprès des populations esseulées se multiplient.

Les départs en vacances ne sonnent pas la récréation pour tout le monde. L'été est synonyme, pour beaucoup de Français, de solitude. Si de nombreuses associations œuvrent sur le terrain, auprès des jeunes, des familles en difficulté financière et des personnes âgées, cette année voit encore plus d'initiatives prendre corps, depuis que la solitude a été décrétée grande cause nationale 2011 par le premier ministre, François Fillon, avec un slogan: «Pas de solitude dans une France fraternelle».

On ne compte plus les campagnes de sensibilisation auprès des populations esseulées, victimes de la précarité, du divorce, du chômage, de la perte d'un proche, de l'éloignement familial. «La solitude touche toutes les couches de la société, tous les âges, tous les lieux, observe l'association Saint-Vincent-de-Paul, elle devient un phénomène qui se répand, presque contagieux, et fixe bon nombre de nos concitoyens dans un sentiment d'abandon ou de marginalisation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant