Les jeunes méconnaissent l'évolution du monde, juge Macron

le
39
MACRON ESTIME QUE LES JEUNES MÉCONNAISSENT L'ÉVOLUTION DU MONDE
MACRON ESTIME QUE LES JEUNES MÉCONNAISSENT L'ÉVOLUTION DU MONDE

PARIS (Reuters) - Les jeunes en France n'ont "pas forcément une pleine conscience" de l'évolution du monde, a déclaré lundi Emmanuel Macron, qui s'est défendu toutefois de vouloir donner des leçons à la jeunesse qui s'est mobilisée contre la réforme du Code du travail.

"J'ai parfois entendu dans les slogans ou dans les discussions que j'ai pu avoir avec les représentations de jeunesse des propos qui m'ont fait comprendre qu'elles n'avaient pas forcément une pleine conscience, non plus, du monde dans lequel nous rentrons", a dit le ministre de l'Economie sur France bleu Normandie, à l'occasion d'un déplacement dans le Calvados.

"Nous ne rendons pas service à la jeunesse si nous lui laissons croire que le monde qu'elle s'apprête à traverser est celui de ses parents, ça n'est pas vrai", a-t-il poursuivi.

Pour autant, le ministre de l'Economie s'est défendu de se poser en moralisateur. "Je n'ai pas de leçons à donner à la jeunesse de mon pays, on lui a fait trop de promesses. Que les jeunes se mobilisent, parfois s'indignent, je pense que c'est normal", a-t-il estimé.

Il a également relayé la volonté du gouvernement du poursuivre le travail d'explication sur le projet de loi Travail, qui sera présenté jeudi en conseil des ministres.

Selon lui, "si quelqu'un a mal compris, c'est qu'on a mal expliqué".

"Je pense que nous devons expliquer, que nous devons continuer à faire la pédagogie de cette réforme, et, en même temps, la pédagogie du monde qui change", a dit le ministre de l'Economie.

Entre 69.000 et 150.000 lycéens et étudiants ont défilé jeudi dernier en France pour réclamer le retrait du projet de réforme du Code du travail. Une nouvelle journée de mobilisation est prévue jeudi à l'appel de plusieurs organisations de jeunes et syndicats de salariés contestant toujours le texte malgré les remaniements apportés par le gouvernement.

(Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • degrowth il y a 9 mois

    Si il suffisait de sortir de centrale à 22 ans ou d'HEC à 21 ans pour avoir le choix et vivre confortablement ! Même à "haut niveau" la compétition et le conformisme sont désespérants. Mais c'est vrai qu'il est possible de prendre la fuite

  • SuRaCtA il y a 9 mois

    Personne ne dit que la réussite se mesure à l'épassieur du portefeuille, la réussite se mesure pour moi au fait d'avoir ou non le choix dans la vie, et mes études et les compétence acquises m'ont permis d'avoir des choix (pas toujours mais plus souvent que d'autres)

  • SuRaCtA il y a 9 mois

    degrowth je pense qu'il faut bien travailler à l'école pour pouvoir avoir le choix de sons travail ainsi pouvoir vivre confortablement. Opposer les 2 n'a aucun sens on ne changera pas le monde ni l'économie, sortie des illusions de jeunesse quand on y reflechit et qu'on en comprend les règles on s'en accomoder aux mieux et on s'y adapte pour tracer son chemin.

  • degrowth il y a 9 mois

    La réussite ne se mesure pas à l'épaisseur du portefeuille. C'est en son fort intérieur qu'un individu sait si il a réussi et ce ne sera jamais définitif au moins jusqu'au lit de mort .

  • degrowth il y a 9 mois

    @suracta : la compétence ne protège que si elle est rare et demandée, pensez vous qu'il faille vivre pour travailler ou travailler pour vivre. Si le monde du travail est sélectif, il y a forcément des exclus et c'est une épée de damoclés suspendue au dessus de tous les employés : résultat la peur gagne et fait des français un peuple soumis aux pouvoirs politique et/ou économique .

  • M7403983 il y a 9 mois

    @gpiche : de quels jeunes parlez-vous ? Que les jeunes étudient, fassent des stages, et pensent entreprises ... La fonction publique ne peu plus les protéger (6 millions de fonctionnaires) avec un système social à l'agonie ... Et une dette PIB+engagements sociaux d'environ 4500-5000 mds d'€ .

  • lorant21 il y a 9 mois

    @gpiche. Monde ultralibéral en France? avec 54plus de % du PIB en impots/taxes. Ce serait à mourir de rire si ce n'était aussi stupide.

  • gpiche il y a 9 mois

    Justement les jeunes sont très lucides au contraire.Ils ont rapidement compris que le monde ultraliberal voulait faire d'eux des esclaves

  • paulin17 il y a 9 mois

    Ce sont des faits, ca n'a rien d'une caricature....

  • ericlyon il y a 9 mois

    La majorité de la jeunesse décide de s'investir dans la société, ce n'est qu'une minorité qui est là pour contester et se former à la politique comme opposant. C'est le cursus de beaucoup de socialistes d'où leur difficulté à gouverner.