Les jeunes Lyon perdent leurs dents

le
0
Les jeunes Lyon perdent leurs dents
Les jeunes Lyon perdent leurs dents

Menés de deux buts jusqu'à 20 minutes du terme, Rennes a arraché un match nul emballant grâce à son bijou Dembele. L'OL, qui voit la deuxième place s'éloigner, peut avoir des regrets.

Rennes 2-2 Lyon

Buts : Diagne (70e) et Boga (82e) pour Rennes // Ghezzal (34e) et Lacazette (55e) pour Lyon

On a beau dire qu'on en fait trop avec Dembele, le Français est bien parti pour être l'attraction de la Ligue 1 dans les mois à venir. Car le jeune attaquant de 19 ans conduit déjà son équipe comme un grand. Sans s'énerver malgré les coups qu'il prend, sans se lasser malgré des coéquipiers pas forcément au niveau, le Rennais tente, tombe, se relève, multiplie les courses et déstabilise. Autant les défenses adverses par son talent que les experts par sa précocité.

S'il n'a pas marqué face à Lyon, c'est bien à lui que Rennes doit dire merci pour avoir su renverser le match. Menés de deux buts à 20 minutes du terme par des Lyonnais sûrs de leur force, Dembele a continué à y croire et à porter son équipe. Résultat : une passe décisive et une accélération plus tard, l'OL et Rennes se quittent dos à dos, avec chacun un point en poche. Le résultat est bien entendu inespéré pour les locaux, cinquièmes. Son adversaire du jour, lui, peut regretter son manque de maîtrise alors que ses jeunes attaquants avaient tout fait pour se rapprocher de la deuxième place, désormais à six unités.

Valbuena peut flipper


Comme un pied de nez à Aulas, Gourcuff est titulaire. Lyon s'appuie de son côté sur les mêmes éléments - hormis en charnière centrale - que lors de la victoire tant médiatisée contre le PSG. Une fois les problèmes de chaussures de Mendes plus ou moins réglés, Lyon peut montrer qu'elle est l'équipe en forme en faisant bien tourner le ballon. Utiliser la vitesse de ses jeunes pousses et multiplier les initiatives dans les couloirs : voilà sa stratégie pour obtenir un bon résultat, lui qui a beaucoup de mal à l'extérieur (seulement quatre victoires). Lacazette, inspiré, touche le poteau mais c'est toute l'organisation offensive qui séduit.

Mendes, toujours à côté de ses pompes, échappe de peu au rouge devant Cornet, visiblement très en en jambes. Heureusement pour les locaux, Costil tient la baraque et dégoûte Ghezzal ou Koné. Et lorsque le portier français est battu, c'est Dembele qui s'en charge sur la ligne. Rennes fait en revanche jeu égal au niveau…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant