Les jeunes Égyptiens veulent leur révolution

le
0
Lancé sur Facebook, un mot d'ordre de soulèvement à l'occasion de la Fête de la police va passer ce mardi l'épreuve de la rue. 80 000 internautes ont promis de venir manifester.

La révolution virtuelle peut-elle devenir réelle? Les Égyptiens auront un début de réponse aujourd'hui, proclamé «jour de la révolution» par les jeunes opposants au régime de Hosni Moubarak. «Nous commencerons à vivre ou à mourir le 25 janvier», proclame l'un des 80.000 internautes qui ont promis de participer aux manifestations. Si la moitié d'entre eux descend effectivement dans la rue, ce serait une mobilisation telle qu'on n'en a pas vu depuis longtemps en Égypte, où les manifestations sont interdites par la loi d'urgence, en vigueur depuis trente ans.

Comme lors de la «grève générale» du 6 avril 2008, qui avait dégénéré en émeutes meurtrières à Mahalla, dans le delta du Nil, le mot d'ordre a été lancé sur Facebook. Plus précisément sur la page «Nous sommes tous Khaled Saïd», un jeune Alexandrin battu à mort par la police alors qu'il sortait d'un cybercafé l'an dernier.

La date retenue est de ce point de vue symbolique, car c'est le jour de l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant