Les jeunes, des consommateurs "mobiles" et participatifs

le
0
Les 18-25 ans représentent plus d'un quart du chiffre d'affaires sur mobile du site priceminister.com. Singkham/shutterstock.com
Les 18-25 ans représentent plus d'un quart du chiffre d'affaires sur mobile du site priceminister.com. Singkham/shutterstock.com

(Relaxnews) - Nés en pleine ère numérique, les moins de 25 ans sont des consommateurs avisés sur Internet et des leaders en termes de nouveaux comportements d'achats, tels que la consommation collaborative ou le mobile. C'est ce qu'indique l'analyse de l'un des leaders du e-commerce en France, Priceminister, sur les tendances de consommation des 18-25 ans, publiée sur son site.

Si cette tranche de la population représente 11% de ses 20 millions de clients, sa proportion s'accentue chez les vendeurs (16%, contre 10% chez les acheteurs). Sur ce site, les jeunes vendent donc plus qu'ils n'achètent, confirmant leur rôle de précurseur dans la tendance de la consommation participative. Une étude réalisée par OC& C Strategy Consultants publiée récemment montrait en effet que 49% des jeunes la pratiquent fréquemment (plus d'une fois par mois).

Les jeunes auraient même tendance à être des acheteurs compulsifs. Selon le site, la fréquence de leur shopping est plus élevée que les autres : ils rachètent 27 jours plus tôt que la moyenne des clients, pour un panier moyen supérieur de 2 euros à la dépense constatée habituellement.

Leaders sur le mobile

L'image des jeunes accros à leur smartphone se confirme aussi quand il s'agit de consommer. Entrer leurs données bancaires sur des sites ou des applis via leur téléphone connecté ou tablette ne les rebute pas. Plus d'un quart (26%) des achats et ventes de PriceMinister sur support mobile sont effectués par les 18-25 ans, ils sont la catégorie de population la plus représentée dans ce mode de consommation. Sur le chiffre d'affaires global (Internet + mobile), ils ne représentent que 13%.

"Les 18-25 ans sont nés et ont grandi avec Internet, ils n'ont pas les mêmes freins à l'achat ou la vente sur Internet que pouvaient avoir leurs aînés, commente Odile Szabo, directrice marketing et communication de PriceMinister-Rakuten. L'industrie du e-commerce doit s'adapter en permanence à ces changements pour toujours fournir une expérience en phase avec les habitudes des jeunes clients, notamment sur le mobile, qui est devenu "le device" de prédilection de cette génération", ajoute-t'elle.

D'ailleurs, les sirènes du marketing traditionnel semblent avoir moins d'effet sur la jeune génération. Exit les newsletters ou les liens sponsorisés, auxquels ils sont deux fois moins réceptifs que la population moyenne. Pour trouver un produit sur le net, ils préfèrent tout simplement se renseigner grâce aux moteurs de recherche (5% de plus que la moyenne) ou accéder directement au site visé (3% de plus).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant