«Les jeunes culpabilisent moins à l'idée de ne pas voter»

le
0
INFOGRAPHIE - Alors que la menace d'une abstention massive plane au-dessus de la campagne présidentielle, lefigaro.fr fait le point sur le profil et les motivations de ces électeurs qui n'iront pas déposer de bulletin dans l'urne les 22 avril et 6 mai.

À 19 jours du premier tour de la présidentielle, les candidats à l'Élysée redoublent d'ardeur dans leur campagne pour gagner une à une les voix des électeurs. Dans cette dernière ligne droite, rien ne doit être négligé, et surtout pas le terrain, tant l'abstention menace le scrutin. Selon un sondage Ifop publié dimanche par Le Journal du dimanche, 32% des personnes interrogées envisagent de ne pas voter lors du premier round, le 22 avril. Un chiffre qui, s'il se confirme, représenterait un niveau record pour une présidentielle sous la Ve République. Mais qui sont ces abstentionnistes? Représentent-ils un groupe homogène et constant? Quelles sont leurs motivations? Lefigaro.fr fait le point.

o Les trois profils de l'abstentionnisme

- L'abstentionnisme social:

Ce groupe, qui compte les abstentionnistes constants et les non-inscrits sur les listes électorales, représente environ 15 à 20% de l'abstentionnisme total. «Ce sont les abstentionnistes traditionnels, c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant