Les Japonais traquent les foyers radioactifs 

le
0
Sept mois après la catastrophe de Fukushima, le pouvoir multiplie les contrôles sanitaires mais peine à calmer les inquiétudes.

Sept mois après l'accident nucléaire de Fukushima, le Japon vit toujours dans l'ère du soupçon. Faisant fi des explications du gouvernement, un groupe de citoyens, le «projet de défense contre les radiations», a annoncé avoir repéré une vingtaine de foyers radioactifs dans la région de Tokyo. Ces découvertes compliquent le travail de reconquête de la confiance par les autorités, qui ont réagi en annonçant de nouvelles règles sanitaires. «La contamination peut varier énormément d'une rue à l'autre», explique le très pédagogue Olivier Isnard, expert de l'IRSN, qui a passé les mois suivant la catastrophe à Tokyo à analyser le comportement des rejets dans l'atmosphère.

Portés par les vents et «fixés» au sol par la pluie à la mi-mars, les rejets de la centrale ont formé sur des centaines de kilomètres des zones contaminées que les experts appellent des «taches de léopard» en raison de leur aspect aléatoire et difforme. Ces zones apparaissent très net

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant